Shake it Off

P1030060 oui

          C’est officiel, cette fois-ci. Je suis repassée derrière l’objectif sur la jetée de Sainte-Maxime, lundi dernier. J’avais tout prévu, évidemment : je savais quels looks je voulais shooter (non mais quel vocabulaire prétentieux pour une novice comme moi !), j’ai ressorti l’appareil photo du placard et je suis partie à la recherche du lieu idéal pour réaliser cette première série de photos. C’était reparti, comme l’année dernière, comme avant. C’est là que je me suis demandée : « mais pourquoi avais-je arrêté ? ».

           En fait, je n’ai pas de réponse définitive à cette question. La raison officielle fut le manque de temps, avec mon arrivée à l’école et mon investissement à plein temps dans la vie associative. Derrière ça, je crois que j’avais honte. Je ne voulais pas qu’on connaisse mon blog à la rentrée dernière, je voulais que ça reste entre vous et moi, une relation virtuelle entre passionnés qui partagent autour de ce qu’ils aiment.

        Mais pourquoi avoir honte, me direz-vous, de faire quelque chose qu’on aime ? Je suis d’accord avec vous, c’est stupide. En fait, c’est un peu comme quand je chante face à un public ; il m’arrivait souvent de chanter dans des parcs quand j’étais un peu plus jeune, sans aucune timidité ni aucune gêne. Dès que passait une personne que je connaissais de près ou de loin, ma voix se coinçait dans le fond de ma gorge et je n’étais plus capable de sortir un seul son.

            Là où la plupart des gens craignent le jugement des inconnus, je réalisai que ce que je craignais, moi, c’était mes amis et ma famille.

            Je crois que ce manque d’assurance et de confiance en moi provenait avant tout de ma quête perpétuelle de la perfection. Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours cherché à être la meilleure dans tous les domaines : à l’école, à la guitare et au chant, en terme d’ambition, de popularité,… Je ne sais pas si ça m’a bouffé, mais ce qui est sûr, c’est que je me suis toujours mis une pression incroyable à propos de choses pas si essentielles que ça et sans forcément de raison apparente.

               Et puis un jour, vers le lycée, j’ai commencé à perdre le contrôle de mon corps et à grossir, et je n’ai plus pu ressembler à la meilleure version de moi-même que j’avais en tête. C’est à ce moment-là, je pense, que j’ai commencé à accorder beaucoup trop d’importance à ce que pensaient les autres de moi. Cette crainte s’est transformée en obsession, par moments, et c’est à peine si j’osais passer devant des terrasses bondées de gens par peur de sentir leurs regards remplis de jugement se poser sur moi. Il y a même des jours où, lors de voyages en famille, je me refusais à m’endormir dans la voiture de peur qu’on commence à parler de moi, en mal.

          Je me doute que cela puisse paraître étrange voire ridicule, mais la confiance en soi est le résultat d’un long travail sur soi qui peut prendre des années, et je vous assure qu’à 21 ans le mien est loin d’être terminé ! Ce qui est sûr, c’est que j’ai fait une belle avancée cette année (étrangement en subissant coups durs sur coups durs) et que je suis prête à m’affirmer plus que jamais.

            Et vous, avez-vous connu ce genre de situation, de peur, d’obsession ? Cela a-t-il impacté certains choix de vie ?

P1030044 oui

P1030041 oui

P1030071 oui

P1030025 oui

P1030040 oui

P1030039 oui

P1030051 oui

P1030069 oui

P1030054 oui

P1030047 oui

P1030028 oui

P1030062 oui

Combishort Maje - Veste Karl Marc John - Chaussures Isabel Marant - Lunettes Dior "So Real"
Publicités

3 réflexions au sujet de “Shake it Off”

  1. Un très bel article, très touchant, me rappelant mes propres années lycée ! Je trouve ça vraiment plaisant d’apprendre à te connaître parallèlement à tes looks (Cette combishort est sublime en passant). Je te souhaite bon courage pour la suite !

  2. « Là où la plupart des gens craignent le jugement des inconnus, je réalisai que ce que je craignais, moi, c’était mes amis et ma famille » 👍 jme retrouve là dedans!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s